La couleur des sentiments, Kathryn Stockett

« La Couleur des sentiments » ou « The Help » (en version originale) écrits par Kathryn Stockett est publié en 2009 par l’’éditeur Amy Einhorn Books et publié en France par les éditons Babel.

 

Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s’occuper des enfants mais pas d’utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s’apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même. 



J’ai découvert « La Couleur des sentiments » par l’envie d’une amie de voir le film avec moi, il me fallait absolument lire le livre avant de voir le film. Disons que enceinte de 9 mois j’avais besoin d’un livre facile à lire et avec une histoire intéressante, alors ce livre était une excellente opportunité.

Histoire :

Ce qui m’a le plus fût les différents points de vu tant des domestiques que de la journaliste donnent une très bonne dynamique à l’histoire permettant de comprendre les deux mondes. Ce Mississippi si divisé et tellement conservateur (le Mississippi est toujours conservateur de nos jours mais cela n’est pas le sujet) nous permet de vivre une époque et une mentalité assez déroutante à nous yeux. Cette vision est toutefois utile pour le contexte et pour le déroulement du livre. Ce mélange de racistes confirmé, des moutons avéré et d’activistes nouveaux est un mélange explosif mais qui donne une histoire touchante et révoltante.

Les personnages:

Deux domestiques noires, Aiebeleen et Mini ainsi qu’une Journaliste Miss Skeeter, jeune femme blanche d’une famille riche elle-même élevé par une domestique noire. Nous suivant leurs histoires et l’évolution de leur personnages.

Aiebeleen est celle connu dans le livre par l’éducation des enfants, elle est très douée et d’une douceur qui nous fait sourire à chaque fois qu’elle parle à la petite dont elle s’en occupe. Son histoire se centre sur la famille dont elle s’occupe la famille Leeford et sur le manque d’amour des mères pour ces enfants.

Mini elle touche plusieurs sujets entre la violence conjugale, la frustration de ne pas pouvoir être soit même et la difficulté à avoir des enfants.

Miss Skeeter est l’illustration même du changement les relations entre les blancs et les noirs dans le Mississippi mais également l’évolution du statut de la femme.

Pour conclure, une histoire sympathique et pleine de bonne humeur tout en abordant des sujets importants et délicats.

🌹🌹🌹🌹

Le film:

Après avoir fini le livre je me suis de suite attaquée au film sortie le 26 Octobre 2011 de Tate Taylor, mon avis est assez mitigé. J’ai eu l’impression que le film allais trop vite sans s’intéresse aux détails. Toutefois, certaines interprétations du réalisateur étaient très bien (bien meilleurs que les miennes au moment de ma lecture) et cela j’ai beaucoup apprécier. Comme grande lectrice j’ai évidemment préféré le livre mais le film est très bien et résume avec pertinence l’histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s